Express côtier norvégien

13-25 avril 2019

L’Express côtier norvégien, exploité par la compagnie Hurtigruten, dessert les ports de la côte du sud au nord depuis 1893. La ligne relie Bergen à Kirkenes (2700 km) en un peu plus de 5 jours,  en faisant escale dans 34 ports.

Carte

Samedi 13 avril

Pour nous rendre à Bergen, point de départ de la ligne, nous prenons le train à Oslo en fin d’après-midi. Il s’agit de la plus belle ligne de chemin de fer du pays, elle relie les deux  villes en 7 h, traversant des paysages de montagnes immaculés.

dav

 

Dimanche 14 avril

Nous embarquons à bord du M/S Finnmarken, l’un des 11 navires assurant le service de l’Express côtier, à 16h. Nous appareillons à 22h.

DSC_0193

Lundi 15 avril

Ålesund

Une des premières étapes sur la route du nord, Ålesund, ville reconstruite dans le sytle Art Nouveau en 1904, suite à un incendie qui détruisit une partie de la ville.

ALESUND

 

 

Molde

molde

 

DSC_0221

DSC_0227

 

Le M/S Nordstjernen datant de 1956, amarré à Kristiansund. Ce navire qui opérait sur la ligne de l’Express Côtier, officie maintenant dans les régions polaires.

DSC_0250

 

Nous croisons le M/S Lofoten, officiant sur la ligne de l’Express Côtier depuis 1965.

DSC_0237

Mardi 16 avril

Trondheim

trondheim

 

DSC_0269

 

Mercredi 17 avril

Nous franchissons le cercle polaire au petit matin.

DSC_0279

 

cercle polaire

DSC_0306

 

Nous croisons le M/S Trollfjord.

DSC_0331

 

Bodø

bodo

 

 

Arrivée aux îles Lofoten à Stamsund

STAMSUND

 

DSC_0403

 

Svolvær

SVOLAVAER

 

DSC_0432

Nous traversons l’archipel des Lofoten pendant la nuit. Nous arrivons au matin à Finnsnes.

Jeudi 18 avril

FINNSNES

 

DSC_0457

 

DSC_0472

DSC_0482

 

DSC_0477

 

Nous arrivons à Tromsø à 14 h, capitale de l’arctique norvégien avec ses  70 000 habitants. L’escale dure 4 h et nous permet de prendre le téléphérique Fjellheisen pour atteindre Storsteinen, sommet dominant la ville de ses 420 m.

TROMSO

DSC_0500

DSC_0511

DSC_0546

Vendredi 19 avril

Nous poursuivons notre route plein Nord.

DSC_0553

DSC_0560

 

Honningsvåg, porte du Cap Nord.

HONNINGSVAG

 

DSC_0634

L’escale dure 4h et nous permet de nous rendre au Cap Nord, situé à une trentaine de kilomètres d’Honningsvåg. Malgré ce qui est souvent affirmé, ce n’est pas le point le plus septentrional du continent européen: le Knivskjellodden que l’on aperçoit depuis le Cap Nord, bien que moins spectaculaire, est situé 1,6 km plus au Nord.

DSC_0570

 

DSC_0583

DSC_0589

 

Samedi 20 avril

Encore une nuit à bord, et nous arrivons dimanche matin à Kirkenes, point de demi-tour de la ligne, à 15 km de la frontière russe. La ville est située plus à l’Est qu’Istanbul ou Saint Petersbourg.

Midi, départ, direction plein Sud!

KIRKENES

DSC_0694

DSC_0702

 

 

DSC_0738

 

 

Sur la route du retour, arrêt à Vardø.

VARDO

DSC_0777

DSC_0773

 

DSC_0780

DSC_0781

 

DSC_0791

DSC_0793

Dimanche 21 avril

Les paysages du Nord de la Norvège sont toujours aussi vierges et somptueux.

DSC_0831

DSC_0844

DSC_0839

Lundi 22 avril

Sur le trajet retour, la traversée des îles Lofoten se fait de jour. Pour ce qui nous concerne, le temps fut plus que maussade mais les paysages n’en demeurent pas moins grandioses pour autant.

DSC_0860

L’escale à Svolvær nous permet d’aller voir les séchoirs où la morue est séchée durant l’hiver.

DSC_0940DSC_0896

DSC_0917

DSC_0941

DSC_0894

Mardi  23 avril

Brønnøysund

BRONNOSOUND

DSC_0958

A Måløy, nous faisons escale aux côtés du M/S Vesterålen, datant de 1983. Une dernière nuit à bord et nous serons de retour à Bergen. Épilogue de ce très beau voyage.

DSC_0994

Jeudi 24 avril

Nous accostons à Bergen à 14h après 12 jours en mer, hors du temps et hors du monde…

Nous prenons le train de nuit, très confortable, pour rejoindre Oslo.

Partir aux îles Féroé avec un bébé

DSC_0982

Comment y aller?

Deux moyens pour se rendre aux Féroé:

L’avion: Atlantic Airways (la compagnie nationale) et depuis peu SAS, relient les Féroé au continent européen. Liaisons directes vers Copenhague toute l’année. Atlantic Airways ouvre une ligne saisonnière directe sur Paris à l’été 2019.

https://www.atlanticairways.com/en

Le ferry: pour ceux qui ont le temps, quoi de mieux que de découvrir un archipel par la mer! La compagnie Smyril Line et son ferry le Nörrona dessert toute l’année Tórshavn depuis le nord du Danemark, Hirtshals. La traversée dure 36 h. Le ferry poursuit ensuite sa route vers l’Islande.

http://www.smyrilline.fr/

Quand y aller?

Les Féroé possèdent un climat océanique subarctique. Dans les faits, l’amplitude thermique entre l’été et l’hiver est très faible, 9°C en moyenne. La température moyenne l’hiver est de 3°C, l’été 12°C.

L’été, les jours sont très longs, 20 h / 24  de soleil fin juin, l’hiver c’est la nuit qui prend le relais, 5 h / 24 de jour fin décembre. L’hiver est aussi la saison où le vent souffle le plus fort, mais on peut y observer des aurores boréales.

Où dormir?

Lors de nos voyages sans le combi, nous privilégions les locations de logements entiers via Airbnb. Cela permet de cuisiner et cela est bien plus pratique avec un bébé. De plus, les hôtels sont chers aux îles Féroé. Les prix sont comparables à ceux du Danemark.

Les îles Féroé sont peu étendues, nous avions choisi deux points de chute:

https://www.airbnb.fr/rooms/20770996

https://www.airbnb.fr/rooms/17278113

Nous vous recommandons ces deux logements, très bien placés et bien tenus.

Comment se déplacer?

Le réseau de transports publics (ferry et bus) est excellent. La plupart des villages sont desservis.

https://www.ssl.fo/en/

On peut aussi louer une voiture (350 € en basse saison). Nous vous recommandons la compagnie Unicar (http://www.unicar.fo). Le contact se fait par mail et on récupère la voiture sur le parking de l’aéroport, les clés étant dans la boite à gants! Même procédure pour le retour du véhicule. Une location basée sur la confiance mutuelle. 

Et avec un bébé?

Nous sommes partis avec notre fille âgée de 13 mois. Partir aux Féroé avec un bébé ne présente pas de problème particulier. Les îles Féroé sont un pays extrêmement sûr. Comme dans les autres pays scandinaves, tout est fait pour l’accueil des jeunes enfants. On trouve en supermarché tout ce qui est nécessaire: couches, petits pots, biberons…

Bøsdalafossur

Mercredi 27 février 2019

CARTE6

Nous terminons notre voyage par une petite randonnée de 8 km a/r, qui, longeant le plus grand lac des île Féroé, Sørvágsvatn, nous mène à la cascade de Bøsdalafossur. A cet endroit, le lac se jette dans l’océan. Ce site naturel très connu est situé sur l’île de Vágar, à quelques kilomètres de l’aéroport. 

DSC_0150

Ici s’achève notre voyage, nous décollons à 15 h en direction de Copenhague. Nous avions découvert les îles Féroé lors d’une escale sur le Norröna, en route pour l’Islande. Immédiatement, ces îles abruptes tout droit sorties de l’océan nous avez frappés et fascinés. Ce voyage aura confirmé notre première impression. Ce tout petit archipel possède des paysages sauvages et grandioses.

Tórshavn

Lundi 25 février

Tórshavn, littéralement le « port du Dieu Thor » est la plus grande ville et la capitale des îles Féroé. Elle compte 13 000 habitants. Son port accueille plusieurs fois par semaine le ferry Nörrona de la compagnie Smyril Line. Il s’agit du seul ferry desservant l’Islande et les îles Féroé depuis le continent européen (Danemark).

DSC_0919

 

Le port est séparé en deux par la péninsule de Tinganes qui abrite la vieille ville et fut le siège du premier parlement des îles Féroé, instauré par les Vikings en 825.

DSC_0957

 

Stremoy et Eysturoy


Dimanche 24 février 2019

CARTE

 

Nous consacrons ce dimanche à la vite de trois villages emblématiques de Féroé: Saksun, Tjørnuvík et Gjógv.

DSC_0850

Saksun est connu pour son site naturel et ses bâtiments traditionnels dont le toit est en herbe. le village surplombe une lagune. On peut atteindre l’océan à pied, à marée basse.

DSC_0807

 

Tjørnuvík quant à lui,est un village situé face à l’une des plus belles plages de sable noir des Féroé. 

DSC_0856

 

Gjógv, enfin, possède un port naturel aménagé dans une brèche rocheuse. On peut atteindre le village depuis Eiði  par la très belle route de montagne qui serpente au pied du Slættaratindur, le point culminant des Féroé (844 m).

DSC_0877

DSC_0898

 

Kalsoy

Samedi 23 février 2019

DSC_0714

L’île de Kalsoy est toute en longueur, une seule route dessert les 4 villages: Húsar, Mikladalur, Syðradalur et Trøllanes. Une centaine d’habitants au total. L’île est reliée  par ferry plusieurs fois par jour à la seconde ville des Féroé, Klaksvík. Chaque village est lui-même desservi par un bus.

DSC_0716

Le village de Trøllanes est le point de départ de la fameuse randonnée qui mène au petit phare de Kallur.

 

CARTE5